Les Ezidis de France

(Jahangir Agha à gauche, Andranik Pasha à droite)

Nos Héros 

          Au XXème siècle, il y a eu plusieurs héros nationaux ézidis, dont l’un d’entre eux, est le légendaire Jahangir Agha de la caste Mourid. 

Jahangir Agha est né dans le village Chibuhli de la province Begrie, en Turquie. Alors qu'il était encore enfant, il a vu le massacre atroce de son peuple, et au même âge il a perdu son père Hatyva Agae Mdur qui l'avait poussé à devenir un des leaders de la libération de son peuple du joug ottoman (dont le projet était la destruction complète des Ezidis). 

Le chef militaire arménien Andranik Pacha écrit dans ses mémoires: "Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi courageux que Jahangir Agha" Ce-denier et Andranik Pasha sont devenus les héros du peuple Arménien et Ezidis en révolte contre le joug Ottoman. 

En 1915. Ils ont, avec les troupes russes, libérés la forteresse Kar. En 1918. Jahangir Agha et ses troupes libèrent les réfugiés arméniens au cours du passage vers l'autre rive de la rivière Aras. Il a également participé à la bataille de la libération de Sardarabadskoy Sardarabad. Mais les exploits du héros national ne se sont pas arrêtés ici . Jahangir Agha, avec ses troupes, a commencé a libérer la région de Bash Aparan (Arménie occidentale), qui est essentiellement habitée par des Ezidis. La plupart des ennemis turques étaient des Kurdes. Les Ezidis les ont nommé : Romarash. 

Pour acte de bravoure et de courage, Jahangir Agha a reçu la Croix de George. 

Malheureusement, en 1938, le régime communiste a considéré le grand héros 
Ezidi comme ennemi, c’est pourquoi il fut arrêté puis emprisonné à Saratov . 

En 1959, après examen de son dossier (son parcours), l'URSS a reconsidéré Jahangir Agha comme héros à titre posthume.

(Samande Syabandov Ali)

Deuxième guerre mondiale

          Samande Syabandov Ali est né en décembre 1909 dans la région de Kar-C (Turquie). En 1914 la famille a été forcée par les ottomans à fuir à Tbilissi (Géorgie). Samande Syabandov Ali y a reçu sa première éducation, puis a été diplômé de l'Institut agricole. En 1928. Il a été envoyé à Leningrad pour la formation continue à la Faculté d'études orientales. En 1932. Samande Ali Syabandov retourne en Arménie dans le village de Sangar et y devient directeur d’école. En 1935, il devient président du conseil du village de Abarán.

En 1938. Il est rentré dans les rangs du Parti communiste d'Arménie. Pendant la Grande Guerre Patriotique en 1941, il commande une compagnie de la division 155. Plus tard, il est nommé commandant adjoint du poste où il y reste jusqu'en 1945.

Son héroïsme est attesté dans de nombreux exploits audacieux.

Il a participé à la libération de la Biélorussie, la Pologne et la reddition de l'Allemagne.

À l'automne de 1943 pendant la traversée de la région de Bobruisk-Minsk Ossipovitch, près du village de petits pots, a eu lieu une bataille de six heures au cours de laquelle les troupes, sous le commandement de Ali Samande Syabandova, ont battu les forces blindées, et des centaines de soldats nazis ont été faits prisonniers.

Pour l'héroïsme dont il fit preuve pendant la deuxième Grande Guerre, Samande Syabandov Ali a reçu l'Ordre de Lénine, la médaille de l'Étoile rouge, l'Ordre du Drapeau Rouge 1 et 2 degrés. En 1945 il a reçu une étoile de Héros de l'Union

Syabandov Samande Ali est décédé en 1998. La mémoire de ces héros qui ont traversé la guerre, la mort et les difficultés de la vie de son peuple, restera à jamais dans le cœur desEzidis

Autres Héros

L'Association Ezidi a été   
déclarée à la préfecture de Saône-et-Loire.
Notre projet consiste, à faire connaître la culture ezidie aux Français, afin de créer des liens et de favoriser une bonne entente. Ce site a été créé par nous depuis 2010 et est dédié à la communauté Ezidie vivant en France.  
Notre but est d'aider les Ezidis. 

 

Pour faire un don.

R i B